DPO (data protection officer)

1) The obligation to appoint a DPO The European Personal Data Regulation of 27 April 2016[1]  requires the appointment of a DPO in three situations[2]: For processing by a public authority or institution; For institutions whose core activity is the processing of data requiring regular and systematic monitoring of people … Lire la suite

Le Royaume-Uni bientôt considéré comme un pays tiers à l’Union européenne

Le 9 janvier 2018, la Commission européenne a publié un communiqué sur les conséquences du Brexit au regard de l’application du nouveau Règlement sur les données personnelles (RGPD).   Dans cette notice, la Commission explique que le Royaume-Uni devra être considéré comme un « pays tiers » dès le 30 mars 2019, … Lire la suite

La nécessité d’un écrit pour exploiter les droits d’auteur d’un tiers : obligation étendue

Si l’article L131-2 du code de la propriété intellectuelle disposait déjà que « les contrats de représentation, d’édition et de production audiovisuelle définis au présent titre doivent être constatés par écrit. Il en est de même des autorisations gratuites d’exécution », la loi n°2016-925 du 16 juillet 2016 a inséré un nouvel … Lire la suite

Très bonne année 2018

Puisse-t-elle être emplie de bonheurs et réussites, tant personnels que professionnels ! S’il est une chose certaine, c’est que 2018 sera riche sur le plan juridique, puisque l’entrée en vigueur, le 25 mai prochain, du Règlement Général pour la Protection des Données Personnelles (RGPD) va bousculer toutes les entreprises. D’initiative … Lire la suite

Les conditions de validité d’un licenciement reposant sur l’exploitation par l’employeur de la messagerie professionnelle du salarié

Dans une décision du 1er juin 2017[1], la Cour de Cassation a validé le licenciement d’un salarié suite à une insuffisance professionnelle constatée par son employeur, en contradiction avec la législation applicable en matière de données personnelles.  1. L’obligation de déclaration d’un système de messagerie électronique : un principe a priori … Lire la suite

Une marque de luxe peut interdire à ses distributeurs agréés de commercialiser les produits sur une plate-forme internet tierce

Par un arrêt du 6 décembre 2017, la Cour de Justice de l’Union Européenne a admis qu’une clause contractuelle interdisant aux distributeurs agréés d’un système de distribution sélective de produits de luxe de recourir à des plates-formes tierces pour la vente sur Internet puisse être licite, dès lors que les … Lire la suite